Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La fin de la guerre froide a vu la disparition des blocs « EST-OUEST » et les équilibres traditionnels se rompre. Quelque soit la définition des risques sécuritaires, on acceptera l'idée qu'ils sont source de déstabilisation des états et susceptibles d'être la base de nombreux conflits...

GLOBAL SECURITY RISKS - LES RISQUES SÉCURITAIRES Site en lien avec le Centre d'Etudes Stratégiques d'Analyses et Recherches sur les Risques Sécuritaires

La fin de la guerre froide a vu la disparition des blocs « EST-OUEST » et les équilibres traditionnels se rompre. Quelque soit la définition des risques sécuritaires, on acceptera l'idée qu'ils sont source de déstabilisation des états et susceptibles d'être la base de nombreux conflits...

Poursuite des violences confessionnelles dans le Centre et le Nord-Est du Nigéria.

Lawal Abdullahi, porte-parole de la police de Maiduguri, a indiqué lundi 10 janvier 2011 que des hommes armés ont ouvert le feu sur des policiers gardant une église de Maiduguri (Etat de Borno, Nord-Est du Nigéria), tuant un policier et blessant deux autres personnes dans la nuit de dimanche à lundi 10 janvier 2010. La police suspecte le Jama’atu Ahlus-Sunnah Lidda’Awati Wal Jihad, groupe islamiste ayant revendiqué des attaques similaires contre des églises de Maiduguri la nuit de Noël ayant fait six morts.

La ville de Jos (Etat du Plateau, Centre du Nigéria) a été le cadre, lundi 10 janvier 2010, de scènes de pillages par des émeutiers tandis que des jeunes armés de machettes érigeaient des barricades. Des témoins ont également rapporté avoir entendu des coups de feu et de la fumée s’élever du Sud de Jos, zone où plus de 500 chrétiens avaient été tués dans la nuit du 6 au 7 mars 2010 par des éleveurs musulmans dans l'attaque de trois villages. La ville de Jos et ses environs sont le cadre de violences confessionnelles récurrents qui se sont ravivées ces derniers jours.

Par ailleurs Abdulrahman Akano, un commissaire de la police de l'Etat du Plateau, a déclaré mardi 11 janvier 2011 que 13 personnes avaient été tuées dans l’attaque du village majoritairement chrétien de Wareng ce même jour, précisant que des policiers avaient été envoyés sur place pour vérifier l'information.