Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La fin de la guerre froide a vu la disparition des blocs « EST-OUEST » et les équilibres traditionnels se rompre. Quelque soit la définition des risques sécuritaires, on acceptera l'idée qu'ils sont source de déstabilisation des états et susceptibles d'être la base de nombreux conflits...

GLOBAL SECURITY RISKS - LES RISQUES SÉCURITAIRES Site en lien avec le Centre d'Etudes Stratégiques d'Analyses et Recherches sur les Risques Sécuritaires

La fin de la guerre froide a vu la disparition des blocs « EST-OUEST » et les équilibres traditionnels se rompre. Quelque soit la définition des risques sécuritaires, on acceptera l'idée qu'ils sont source de déstabilisation des états et susceptibles d'être la base de nombreux conflits...

Liban : Vives tensions entre sunnites et chiites.

A Tripoli dimanche, un député proche du Premier ministre Saad Hariri, Mohammed Kabara, et le fondateur du mouvement salafiste au Liban, Dai al-Islam al-Chahhal, ont appelé à résister aux pressions que selon eux le Hezbollah et l'armée font peser sur la communauté sunnite.

Les tensions sont de plus en plus vives entre sunnites et chiites libanais et une reprise du conflit est crainte après la publication de l'acte d'accusation du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), créé  pour enquêter sur l'assassinat de  Rafic Hariri en 2005. Des responsables du Hezbollah pourraient en effet être impliqués par l'enquête du TSF.

Le Hezbollah, qui accuse le TSL de faire partie d'un "complot israélo-américain", a déjà promis de "couper la main" de ceux arrêteraient certains de ses membres.

De son côté, le leader du mouvement salafiste a menacé dimanche " nous sommes prêts à utiliser nos corps comme mines pour défendre les sunnites".

Ces tensions surviennent par ailleurs en plein mois de Moharam qui culminera les 16 et 17 décembre avec les célébrations de l'Achoura, particulièrement chez les chiites qui commémorent alors le martyr d'Hussein.