Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La fin de la guerre froide a vu la disparition des blocs « EST-OUEST » et les équilibres traditionnels se rompre. Quelque soit la définition des risques sécuritaires, on acceptera l'idée qu'ils sont source de déstabilisation des états et susceptibles d'être la base de nombreux conflits...

GLOBAL SECURITY RISKS - LES RISQUES SÉCURITAIRES Site en lien avec le Centre d'Etudes Stratégiques d'Analyses et Recherches sur les Risques Sécuritaires

La fin de la guerre froide a vu la disparition des blocs « EST-OUEST » et les équilibres traditionnels se rompre. Quelque soit la définition des risques sécuritaires, on acceptera l'idée qu'ils sont source de déstabilisation des états et susceptibles d'être la base de nombreux conflits...

Le chef militaire d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (AQAP) menace de mener des attaques sur le sol américain

Dans un message posté ce mois-ci sur un site forum jihadiste, le chef militaire d'AQPa, Qassem Al-Rimi menace de lancer des attaques sur le sol américain. "Aujourd'hui, vous nous avez attaqués au coeur de notre foyer, alors attendez de voir ce qui va toucher le votre (...) Nous allons dynamiter la terre sous vos pied", a-t-il menacé. Il ajoute que l'assistance apporté au gouvernement yéménite par les Etats-Unis a permis de renforcer la popularité des combattants islamistes auprès des tribus locales. Les autorités yéménites avaient annoncé la mort du chef militaire d'AQAP, en compagnie de cinq de ses lieutenants, au cours d'une frappe aérienne le 15 janvier dans la zone de Lagacher, région désertique à l'est de la province de Saada. Al Qaïda avait démenti ces informations.

Début février, le numéro 2 d'AQPA, Saïd al-Shihri, avait déjà exhorté ses partisans à attaquer "partout les intérêts américains et croisés", appelé au jihad dans la péninsule et annoncé l'intention du groupe de contrôler le détroit stratégique de Bab al-Mandeb, entre la mer Rouge et le Golfe d'Aden. Concernant la menace sur le détroit de Bab al-Mandeb, le chef de la diplomatie yéménite Abou Bakr Al-Qirbi a indiqué aujourd'hui dans un entretien à l'hebdomadaire Al-Mithaq, qu'AQAP pourrait "menacer des navires en les attaquant aux missiles ou en les capturant dans les eaux internationales, à l'instar des pirates" somaliens mais ne pourra jamais en prendre le contrôle, ni des couloirs de la navigation internationale. "C'est pourquoi, (les menaces du réseau) sont une source d'inquiétude. Nous les prenons au sérieux (...) et nous devons, au Yémen, nous préparer à un possible attentat au sol ou en mer, tout comme s'y préparent d'ailleurs la Grande-Bretagne, les Etats-Unis ou les autres pays", a-t-il averti.