Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La fin de la guerre froide a vu la disparition des blocs « EST-OUEST » et les équilibres traditionnels se rompre. Quelque soit la définition des risques sécuritaires, on acceptera l'idée qu'ils sont source de déstabilisation des états et susceptibles d'être la base de nombreux conflits...

GLOBAL SECURITY RISKS - LES RISQUES SÉCURITAIRES Site en lien avec le Centre d'Etudes Stratégiques d'Analyses et Recherches sur les Risques Sécuritaires

La fin de la guerre froide a vu la disparition des blocs « EST-OUEST » et les équilibres traditionnels se rompre. Quelque soit la définition des risques sécuritaires, on acceptera l'idée qu'ils sont source de déstabilisation des états et susceptibles d'être la base de nombreux conflits...

Cote D'Ivoire : La présidente Ellen Johnson Sirleaf confirme la présence de mercenaires libériens

S'exprimant mercredi devant la presse, la  présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf a déclaré avoir "des informations selon lesquelles certain Libériens se joignent à la guerre en Côte d'Ivoire, comme mercenaires" et a affirmé que "quiconque sera pris pour ce type d'action pourra être poursuivi en justice. Ils sont Libériens et selon la loi, ici, ils peuvent être arrêtés pour ce qu'ils font".

Depuis 2002, de nombreux Libériens, anciens combattants de la guerre civile, ont pris part au conflit ivoirien et l'ont inscrit dans "les guerres nomades" qui ont touché l'Afrique de l'Ouest. Certains, envoyés par le président Charles Taylor, avaient soutenu la rébellion contre Laurent Gbagbo. Celui-ci de son côté, avait soutenu la création et armé une rébellion anti-Taylor, le Mouvement pour la démocratie au Liberia (Model).

 

Dans une interview mercredi sur la chaîne de télévision française i-Télé, Guillaume Soro, le Premier ministre du gouvernement d`Alassane Ouattara,  a mis en garde sur les risques de guerre civile en Côte d'Ivoire. "Nous sommes face à une folie meurtrière et il n`est pas exclu que ce régime qui se sent aux abois, désavoué par la Cédéao, désavoué par l`Union africaine, désavoué par l`Union européenne et l`ONU, devienne de plus en plus violent et suive la voie suicidaire", at-il déclaré. Constatant que "la pression internationale et les sanctions n`ont pas produit d`effet sur Laurent Gbagbo ", Guillaume Soro "demande au Conseil de sécurité des Nations unies, à l`Union européenne, à l`Union africaine et à la Cédéao d`envisager la force".

A Port Bouet (Abidjan), plus d'une centaine de femmes ont manifesté mercredi matin contre les "enlèvements nocturnes" commis selon elles par des hommes du camp Gbagbo. "Nous les femmes, nous sommes fatiguées de voir nos enfants et nos hommes enlevés ou tués chaque nuit par des miliciens" a déclaré une des organisatrices de la manifestation.

A Bouaké, se sont les supporters d'Alassane Ouattara qui ont manifesté en soutien à la présence de l’ONU lui demandant "Débarrasse-nous de Gbagbo".

Ils ne sont que 24 Suédois en Côte d'Ivoire et la Suède a fermé en 2007 son ambassade dans ce pays, Stockholm a néanmoins déconseillé mercredi "jusqu'à nouvel avis tout voyage en Côte d'Ivoire et appelé les Suédois qui s'y trouvent à quitter le pays".