Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La fin de la guerre froide a vu la disparition des blocs « EST-OUEST » et les équilibres traditionnels se rompre. Quelque soit la définition des risques sécuritaires, on acceptera l'idée qu'ils sont source de déstabilisation des états et susceptibles d'être la base de nombreux conflits...

GLOBAL SECURITY RISKS - LES RISQUES SÉCURITAIRES Site en lien avec le Centre d'Etudes Stratégiques d'Analyses et Recherches sur les Risques Sécuritaires

La fin de la guerre froide a vu la disparition des blocs « EST-OUEST » et les équilibres traditionnels se rompre. Quelque soit la définition des risques sécuritaires, on acceptera l'idée qu'ils sont source de déstabilisation des états et susceptibles d'être la base de nombreux conflits...

Terrorisme : Les terribles chiffres de l’IPT

Le groupe américain de recherche sur le terrorisme ‘IPT’ a publié un rapport dans lequel, il détaille les chiffres des nombres des morts, tués dans des actes terroristes à travers le monde. Un nombre en croissance terrifiante.
En effet, ‘The Investigative Project on Terrorism – IPT’ un groupe de recherche sur le terrorisme, crée en 1995, par l’écrivain et journaliste américain, Steven Emerson, a indiqué dans un rapport publié, lundi 28 mars, que le taux de mortalité dans le monde, due à la barbarie terroriste, a explosé ces dernières années. 
Depuis 2011, s’alarme IPT, ce taux a marqué une croissance terrifiante de 700%. 
Selon le groupe de recherche américain, les décès dus à des agressions terroristes ont augmenté d'une moyenne annuelle d'environ 2.500 victimes entre 2001 et 2006. Puis il est passé à une moyenne de 3.300 victimes par an de 2007 à 2011. 
Mais rapidement ce chiffre a sauté à 9.000 victimes par an en 2012-2013. Il a plus que triplé pour atteindre une moyenne de plus de 28.000 en 2014-2015.
Dans son rapport, l’IPT a consacré une partie à des prospectives d’avenir. Se basant, dit-il, sur l’analyse des menaces terroristes actuelles et futures et se basant sur ses nombreux contacts, des sources de renseignement et des bases de données internes, l’IPT prédit que la situation continuera à se détériorer durant les 18 à 24 prochains mois.
Le groupe américain a indiqué que suivant les évolutions futures des menaces terroristes, il est fort probable que nombreux pays dans la zone MENA pourraient connaitre de graves crises politiques et que les pouvoirs en place, pourraient même disparaître sous les coups des groupes terroristes. 
L’IPT a nommé dans cette situation: l'Algérie, Bangladesh, Tchad, Indonésie, Jordanie, Nigeria, Arabie Saoudite, Thaïlande, la Tunisie et la Turquie. 
L’IPT a conclu que la stabilité au Moyen-Orient, en Afrique et même dans certains pays de l'Europe, pourrait disparaître et il faudrait attendre des décennies avant de la voir se rétablir.